Wiki Nos imaginations
Advertisement

Prologue : La naissance

Ils étaient nés. Cette phrase tournait en boucle dans sa tête. Ils étaient nés et c'est tout. Elle se fichait qu'il soit jumeaux ou non. Ils étaient nés. Les médecins pouvaient dire ce qu'ils voulaient avec leurs préjugés, ils étaient nés. Voilà c'est tout c'était la chose la plus importante à ses yeux.

Plus tard, bien après la naissance des jumeaux.

Le père de Léo et Atin et leur mère discutaient, ou plutôt se disputaient :

-Je veux leur épargner le supplice de notre société ! Tu peux comprendre ça j'espère !? S'écriait le père.

-Oui, je veux le leur épargner mais pas en mentant à tout le monde !? Lui répondait la mère.

Et cela durait depuis des heures, lorsque la mère finit par céder en déclarant :

-Très bien on leur fera croire qu'ils sont la même personne. Ils se partageront leur identité.Même si franchement je trouve ça très injuste pour eux. Et quand ils s’apercevront que l'on leur a menti TU te chargeras de leur expliquer !

L'homme accepta les conditions.

Chapitre 1 : Le début de leur vie de jumeaux

Léo et Atin se racontait leur journée. Léo avait été à l'école et Atin lui était resté chez lui pour faire ... des choses normales pour un enfant de 5 ans. Léo, lui, avait appris à tracer des traits horizontaux et verticaux. Atin lui avait joué, regardé la télé, et des choses qui y ressemblait.

Les 2 frères jumeaux, se partageait tout. Mais quand je dis tout, c'est vraiment tout ! Ils partageaient leurs pensées et leur émotions. Ils partageaient des émotions et des impassibilités. Des joies et des peines. Tout quoi !

Ils étaient plus proches que n'importe qui sur Terre. Ils savaient tout l'un sur l'autre. Et rien ne pouvait les séparer. À chaque fois qu'ils étaient à l'école, ils se demandaient lequel des 2 doubles étaient présents. Ils s'amusaient beaucoup à jouer à deviner, en regardant dans la rue lequel était là. Si c'était le 1er né ou au contraire le 2eme. Ils étaient tous les 2 persuadés que chacune des personnes avaient un double qui les attendaient pour tout savoir de leur journée ou de leur raconter la leur. Leurs parents les encourageaient à ne dire à personne qu'ils étaient jumeaux. Même leurs amis ne savait rien de leur jumeau.

Plusieurs années plus tard

Les jumeaux ont maintenant 13 ans. Ils essayaient de développer un pouvoir, mais les séances de détection se succédaient, et rien n'arrivait. pas un seul petit pouvoir quand un jour...

-Maman, pourquoi on peut pas aller à l'école tout les deux en même temps ? Questionnèrent les jumeaux.

Lady Marué grimaça. Plie la question qu'elle s'efforçait d'éviter.

-Pourquoi tu veux éviter cette question ? demanda Atin.

Lady Marué sursauta. Atin pouvait entendre ses pensées.

-Aaaaaah ! c'est tes pensées que j'entends depuis tout à l'heure !

Léo dit à son tour :

-Quoi !? Tu es télépathe ?! Trop cool !!! Moi aussi j'aimerais trop l'être !!!

Lady Marué respira mieux. C'était bon trop concentrés sur le nouveau talent d'Atin ils en avaient oublié leur question.

-Ah oui ! Merci maman ! Donc, pourquoi on ne peut pas aller au collège tout les deux en même temps ?

Et zut ! Elle ne s'était pas encore habituée au nouveau pouvoir d'Atin. Il était entré dans sa tête et n'en était pas ressorti. Donc il maîtrisait déjà un peu son pouvoir. Enfin une bonne nouvelle ! Il allait falloir prévenir le nouveau principal de Foxfire, dont elle ne retenait toujours pas le nom d'ailleurs, que Errohl Marué était télépathe.

-Ah oui et maman ?

-Oui mon Léo ?

-Pourquoi dehors on nous appellent Errohl et à la maison Léo et Atin ?

Lady Marué grimaça pour la seconde fois avant de déclarer :

-Atin veux-tu bien sortir de ma tête s'il te plaît ?

Atin sortit donc de sa tête et elle se sentit plus légère.

-Maman tu ne m'as pas répondu ! dit Léo avec un ton un peu fâché.

-Oui mon chou. Je le sais.

Cette fois ce fut au tour de Léo de grimacer.

-Maman je t'ai dit des millions de fois de ne pas m'appeler "mon chou" ! Je n'aime pas du tout ce surnom !

-Oh pardon mon ange ! s'excusa Lady Marué.

-C'est pareil ! C'est horrible et ça fait bébé !!!

Lady Marué avait réussi : ils ne pensaient plus du tout à leurs questions.

Malheureusement Atin brisa ses pensées rassurantes

-Mais maman, pourquoi tu esquive nos questions depuis tout à l'heure ?

Et mince ! Il y pensait toujours ! elle répondit :

-Les enfants, je vais parler à votre père et après vous saurez tout sur tout ! Je vous le promets !

Chapitre 2 : La découverte qui changea tout

Léo et Atin n'étant pas dupes ils décidèrent d'aller espionner la conversation de leurs parents. Ils s'approchèrent donc de la salle où leurs parents discutaient. ils collèrent leurs oreilles à la porte et Atin essaya de trouver les pensées de sa mère pour les espionner un peu mieux. Dans la salle les répliques fusaient.

-Je t'avais dis qu'il finiraient par deviner que leur situation n'était pas normale !

Ça c'était leur mère, Lady Marlène Marué.

-Oui ! Je le savait aussi ! Pourtant je ne vois pas ce que tu as fait pour l'empêcher !

Et ça c'était leur père, Lord Sébastien Marué.

-Oh si ! J'en ai fait des choses ! Ce que je ne vois pas c'est ce que tu as fait pour l'empêcher ! répliqua leur mère sur un ton menaçant.

-Euh eh bien j'ai... j'ai... Bon d'accord tu as raison je n'ai pas fait grand chose ! Fit leur père, coupable.

-Tu te rappelle de ce que tu m'avais promis, n'est-ce pas ? Déclara leur mère sur un ton doucereux.

-Oui... oui je m'en rappelle.

Leur père avait parlé sur un ton tellement triste que les jumeaux se demandèrent soudain quelle était cette promesse. Entendant du bruit à l'intérieur de la pièce ils s'éclipsèrent discrètement, pour revenir dans le salon. Ils firent semblant d'être restés là à attendre que leur mère revienne. Ils se mirent sur des fauteuils et discutèrent :

-Tu penses que maman va nous révéler quoi ? fit Atin.

Puis leurs parents entrèrent et ils firent semblant de se couper en plein milieu d'une très grande conversation. Ils tournèrent la tête vers leurs parents simultanément.

Lord Marué s'avança pour déclarer :

-Les enfants, je sais que vous vous posez des questions et c'est tout à fait normal. Vous vous demandez entre autre...

-Pourquoi on ne va jamais dehors ensemble. Oui. Le coupèrent Atin et Léo en disant cela au même moment.

-Oui. C'est cela. Eh bien comme je l'ai promis à votre mère lorsque vous êtes nés, vous révélez toutes les injustices de notre société. Déjà je vais répondre à la question première -et ne m'interrompez pas je vous prie- c'est à dire pourquoi vous ne sortez jamais ensemble. Eh bien pour la simple et bonne raison que vous êtes jumeaux.

Leur père pensait apparemment que tout lâcher comme une bombe serait plus facile à avaler. Pourtant les jumeaux ne comprenaient pas pourquoi il l'avait pensé : il venait de leur dire qu'eux même étaient des bêtes noires de la société.

-Mais en quoi cela change-t-il quelque chose ? Demanda Atin.

-Eh bien cela change... que les jumeaux et en général les naissances multiples sont réprouvées par tout les elfes. C'est comme ça un point c'est tout. Les convictions ne changent pas. Pour les gens les jumeaux sont des cibles faciles pour les moqueries.

Mouais. Autant leur annoncer qu'ils étaient des tigres roux dans l'Antarctique. Ils se détachaient de tout. Orange sur blanc. Jumeaux sur elfes.

Ce fut la révélation qui changea tout

Chapitre 3 : La naissance du Cygne Noir

Atin alla seul à Foxfire un certain temps. Le temps que Léo manifeste un pouvoir. Il espérait ne jamais devoir annoncer à ses professeurs qu'il avait un jumeau au cas où Léo ne manifesterai pas le même pouvoir que lui. Pourtant Léo se déclara être télépathe et tout reprit comme avant : un jour l'un, un jour l'autre. Leurs parents leurs avaient tout expliqué par le menu. Ils n'avaient pas fait dans la dentelle. Depuis ce jour ils avaient vécus comme cela sans rien dire jusqu'au jour où ils reçurent la lettre. À ce moment ils étaient en dernière année d'études à la tour d'Or. La lettre qui les incitaient à créer une rébellion, un mouvement contre le Conseil. Atin transmit tout ce qu'il avait lu sur cette lettre à Léo. Léo lui dit qu'ils fallait qu'ils en reparlent mais ne privé. Atin et Léo attendirent donc de se retrouver à la fin de la journée.

À la fin de la journée :

Léo apostropha son frère dès qu'il rentra chez lui.

-Alors cette lettre ?

Atin lui donna la lettre et attendit patiemment que Léo la lise même si il lui avait déjà lue. La lettre disait :

Vous êtes jumeaux. Vous êtes des bêtes noires de la société. Vous n'aimez pas le Conseil. Fondez une rébellion. Engagez des personnes qui sont contre le Conseil. Et surtout ne vous laissez pas avoir par les belles paroles du Conseil.

Et c'était tout. La lettre se finissait comme ça. Pas de signature, rien !

Léà rendit la lettre à son frère en ronchonnant.

-Je veux bien créer un groupe mais un groupe comporte plusieurs personnes et pour l'instant on est 2 !

-Oui. Lui répondit simplement son frère.

-Je te connais, tu as une idée derrière la tête ! diagnostiqua Léo.

-Oui. J'avoue je pensais déjà à créer un mouvement contre le Conseil car il ne fait que prendre les mauvaises décisions. Mais cette lettre m'intrigue...Je pense que l'on devrait déjà trouver la personne qui nous a envoyé cette lettre.

-Oui....

Atin était distant depuis qu'il était rentré. Seul un aveugle pouvait l'ignorer. Léo lui l'avait remarqué et lui demanda donc :

-On ne se cache rien depuis notre naissance, tu ne vas pas commencer maintenant !

-Non Léo. Désolé si je n'était pas vraiment ici, avec toi. je pensait à l'envoyeur de cette lettre. C'est bizarre la façon dont cette mystérieuse personne connaît notre secrets. Les seuls à être au courant sont...

-Papa et maman. Souffla Léo.

-Oui. Je pense que nous devrions explorer cette piste.

Derrière la porte PDV profond

Ils étaient plus perspicaces que je ne le pensais. Pensais-je en souriant.

Au moins, aucun, ne tomberont dans des pièges ridicules.

Je m'éloignais en relevant les pans de ma robe.

(NDA : bon pour ceux qui ont un peu bébêtes c'est bien Lady Muréa)

Retour au jumeaux

-Mais je pense que l'on devrait écouter la lettre. Même si l'on ne sait pas d'où elle vient précisément, ni de qui. Dit Atin.

-Moi aussi ! lui répondit Léo.

-Mais il nous faut recruter des personnes qui sont contre le Conseil et qui le montrent. Propos Atin.

-Cela risque d'être compliqué mais faisable. Approuva Léo.

Chapitre 4 : Le Cygne Noir

Léo et Atin avaient pris la décision d'engager des personnes au près du Cygne Noir (car oui l'organisation avait maintenant un nom) comme cette jeune médecin qui état partie dans un hôpital des Cités Interdites avait découvert que les humains n'étaient pas aussi bien traités que le disait le Conseil. Ou encore ce télépathe qui injuriait souvent le Conseil. Rien d'étonnant à cela après tout. Le Conseil ne prenait que les mauvaises décisions et beaucoup ne buvaient pas leurs paroles ! ils voulaient être libres et le Cygne Noir gagnait des membres à chaque annonce du Conseil. Finalement le Cygne Noir avait beaucoup plus de membres que le jumeaux Muréa ne le pensait en créant l'ordre. Bien sûr à chaque annonce du Conseil ils ne gagnaient qu'un ou deux membres mais c'était déjà pas mal. Les jumeaux n'avaient pas encore révélé leur secret. Pour l'instant pour les membres ils étaient M.Forkle l'elfe gavé aux froisselles. Ils n'étaient pas encore les jumeaux ni le Maître Leto ni personne. Ils étaient M.Forkle point barre. Les jumeaux auraient pensé que réunir des gens contre le Conseil serait difficile mais plus ils avançaient dans la création du Cygne Noir plus ils découvraient que beaucoup de gens n'étaient pas d'accord avec le Conseil. Leur groupe commençait à prendre forme. il y avait déjà plus de membres, dont certains étaient assez jeunes mais efficaces. Pour l'instant le Cygne Noir n'était pas forcément connu mais il ne tarderait pas à l'être.

Pourtant malgré l'avancée du groupe, quelque chose le retarda. Ce quelque chose fut l'autre organisation.

Les jumeaux découvrirent l'autre organisation en apprenant que l'autre organisation les connaissaient. Bien sûr elle ne croyait que l'en un seul des jumeaux. Malgré tout le Cygne Noir (enfin surtout le Comité c'est à dire ses membres fondateurs), craignait pour leur santé, et surtout celle du groupe. Ils craignaient pour une simple et bonne raison : la lettre de l'autre organisation. Elle disait ceci :

Vous vous êtes engagés sur un terrain dangereux. Si le groupe du Cygne Noir n'est pas dissous d'ici quelques jours, nous vous anéantiront.

Et c'était tout. La lettre prenait fin à ce moment. Pourtant les membres du Cygne Noir, bien qu'effrayés, décidèrent de résister. ils attendirent patiemment le surlendemain. Les jumeaux eurent une discussion à ce sujet.

Ce fut Léo qui commença.

-Tu es bien sûr de vouloir aller te battre Atin ? Cela sera sûrement dangereux.

-C'est le but même d'une bataille, la dangerosité. Ne t'inquiète pas, tout ira bien.

-Justement et si cela n'allait pas bien !

-Mais si !

Atin attrapa son frère par les épaules.

-Eh ! Léo ! Arrête de t'inquiéter pour moi. Tout ira bien dit Atin en appuyant bien sur les derniers mots.

-Oui... J'espère...

-Et puis comme ça tu comprendras pourquoi je déteste quand tu me mets à l'écart de tes projets de farces pour ne me prévenir qu'à la dernière seconde ! Déclara Atin pour finir cette discussion en bon humoriste.

Atin s'en alla donc au camp où le Cygne Noir dans son ensemble était réuni.

-Très bien mes amis. Nous avons décidé de camper sur nos positions je ne veux absolument pas que l'on dissolve cette organisation que j'ai mis tant de temps à créer. Nous devons nous battre pour protéger nos intérêts. Et... ouais non en fait je suis pas très doué pour les discours de galvanisation.

Ils attendirent patiemment. Ils attendirent de longues heures. Mais rien ne vint. Rien du tout. Le Cygne Noir se dispersa. Il ne passa rien le lendemain non plus. Ni le surlendemain. Rien. À croire que l'autre s'était volatilisée.

Le Cygne Noir se dispersa. Atin rentra chez lui et rejoignit son frère.

-Alors ? le pressa Léo.

-Alors rien. Rien du tout.

-Ah ? Mais c'est super bizarre !

-Eh bien oui. Mais ils n'ont pas attaqué. Rien.

Léo et Atin méditèrent sur cette nouvelle... assourdissante.

Puis ils passèrent à autre chose et reprirent leur vie comme avant. Bon la pensée de l'autre organisation (dont ils ne savaient toujours pas le nom d'ailleurs) les hanta tout de même mais ils essayaient de ne pas s'en préoccuper.

Enfin ils ne s'en préoccupèrent pas jusqu'au jour...

Chapitre 5: Le Cygne Noir après

Maintenant, les jumeaux sont le Maître Leto, sir Astin et M.Forkle (vu qu'on connaît pas les 2 autres...). Ils ont donc recruté Livvy (Médoc) Spectre, Brume, Tiergan (Granite) et plusieurs autres ainsi certains gnomes (comme Lur, Mitya et Calla). Ils ont maintenant des planques et envisagent déjà de créer le projet Colibri (NDA : Ceci va être la discussion sur le pourquoi du comment du Projet Colibri)

Ce fut Forkle qui lança la discussion :

-Il nous faut quelque chose pour vaincre les autres.

Bien sûr Tiergan était d'accord mais certains, comme Livvy, se demandaient pourquoi on devait forcément vaincre des gens qui n'avaient pas fait grand chose à part leur envoyer une lettre de menaces. Et avaient failli les attaquer, et ... en fait Livvy renonçait à les défendre. Il fallait les vaincre. Moui en fait ça ne servait à rien de les défendre pour arrêter juste après. M.Forkle continua.

-Nous devons créer quelque chose qui nous permettra d'avoir une chance de plus de les vaincre !

Spectre envoya :

-Bien sûr ! Mais quoi ?

-C'est ça le problème avoua M.Forkle.

Après une heure de délibération

-Médoc a peut-être une solution ? fit Tiergan en remarquant que Médoc voulait dire quelque chose mais hésitait.

-Médoc ? demanda M.Forkle.

-Eh bien j'en ai peut-être une. Mais elle est très risquée.

-Dis toujours ? questionna Brume qui se sentait un peu à l'écart de cette conversation.

-Et bien on pourrait toujours modifier les gènes d'un bébé pour qu'il soit plus puissant que la normale et nous aide à les vaincre. Quoi que très risqué ce plan pourrait marcher !

-C'est une bonne idée...approuva M.Forkle. Je m'occuperai de récupérer l'ADN de volontaires et vu que tu es médecin tu m'aideras à les modifier. Les ADN bien sûr.

Livvy acquiesça.

Léo rentra et parla de tout cela à Atin. Atin était d'accord pour récupérer l'ADN de volontaires pour en faire une sorte d'arme elfe. Métaphoriquement bien sûr cet elfe serait libre de choisir ce qu'il voulait. Les jumeaux avaient connu la manipulation et ne souhaitaient cela à personne. Ils se passa donc quelques jours avant qu'ils ne trouvent la Conseillère Oralie. Elle accepta assez facilement de donner son ADN ou plus précisément son sang. Elle donna son sang ainsi qu'un homme. Les jumeaux réfléchirent à quels pouvoirs ils allaient bien pouvoir donner à leur... progéniture.

-On devrai lui donner tous les pouvoirs non ? suggéra Léo.

-Non tous les pouvoirs cela serai dangereux pour lui/elle a gérer. le rabroua Atin.

-Eh bien d'abord télépathie je pense. Proposa Léo.

-Pourquoi pas... réfléchit Atin.

Et cela dura jusqu'à ce qu'ils tombent d'accord : la télépathie, l'optimisation, la polyglotie et l'invocation.

Puis avec l'aide de gnomes les jumeaux rebaptisèrent le projet : le projet Colibri. Avec Livvy ils créèrent le Colibri.Puis ils se déguisèrent en médecin humain attendant que quelqu'un d'assez ... qualifié se présente pour s'occuper et élever Sophie. Un jour ils tombèrent sur les personnes parfaites : M. et Mme Foster. Ils étaient très embêtés car Mme Foster ne pouvait pas avoir d'enfant. Après en avoir discuté avec son frère, Atin accepta de leur rendre un service : celui d’implanter un embryon dans l'utérus de Mme Foster. Il implanta donc l'embryon du Colibri dans l'utérus au cours d'une opération assez... peu ragoutante mais obligatoire. C'est ainsi que Sophie le Colibri vint au monde. Malheureusement elle babillait comme tous les jeunes elfes. Mais elle ne disait pas n'importe quel mot : elle disait suldreen ce qui voulait dire Colibri dans la langue des lumières. Après avoir implanté les informations et leurs déclencheurs dans le cerveau de l'enfant, les jumeaux décidèrent que le projet Colibri était officiellement terminé.

Le projet Colibri est terminé !

Sophie grandit jusqu'à atteindre 5 ans. L'âge où Léo déclencha sa télépathie. Cela se passa très rapidement.

Léo était assis dans son jardin à faire semblant d'observer des nains de jardin comme les appelaient les humains. Il surveillait en réalité Sophie, comme d'habitude. Il aperçut la petite fille venue jouer avec Sophie, partir en courant en criant :

-Elle est pleine de sang !!!

Léo accourut et découvrit Sophie par terre inconsciente, la tête en sang. Il se pencha et posa les mains sur le tempes de Sophie, avec l'intention de rentrer dans ses pensées. Il entra et vit que Sophie souffrait de la solitude. Même si ce n'était pas son intention au départ il envoya une vague d'énergie dans la zone de développement de pouvoirs. Il se demanda quel pouvoir allait-elle manifester en premier avant d'appeler les parents de Sophie à l'aide. Même si cela le répugnait il les laissa l'emmener à l'hôpital.

(NDA : je vais au moment où Sophie à déclenché son instillation et son optimisation)

Atin s'élança sur le chemin dès qu'il appris que Sophie avait déclenché un nouveau pouvoir et que cela ne c'était pas très bien passé. Il courut jusqu'à les trouver, elle et sa sœur allongées sur le sol Amy de tordant de douleur et Sophie entourée d'un voile rouge. Atin paniqua. Il ne s'attendait pas à ce qu'elle déclenche l'instillation aussi tôt ! Il s'agenouilla et transmit.

-Sophie arrête. Arrête !!!! Puis il fit quelque chose de très risqué : il prit la main de Sophie et découvrit qu'elle avait non seulement déclenché son instillation, mais aussi son optimisation. Si violemment optimisé il fit ce que son instinct lui disait de faire. Il instilla en Sophie. Il avait reçu en même temps que son frère un gène d'un pouvoir qu'ils souhaitaient incorporer à Sophie. Il instilla des émotions positives. Et il leur fit avaler un sédatif avant d'appeler Livvy. Livvy arriva quelques minutes plus tard et s'empressa de soigner les deux sœurs. Puis elle aida Atin à bloquer temporairement l'instillation et l'optimisation de Sophie.

Sophie grandit, grandit encore, jusqu'à devenir ce qu'elle est aujourd'hui. Envolée l'enfant qui pleurait à cause de sa solitude. Envolée la petite fille que Léo et Atin avait d'abord surveillée. Là ma vie défile devant mes yeux. Et de tous mes succès, celui qui ressort c'est le projet Colibri. en inspirant et expirant une dernière fois je me dit que j'ai réussi ma vie. Simplement parce que j'ai eu un frère, et Sophie

Advertisement